Pourquoi fuir le crédit à la consommation ?

Posted on

Contracter un crédit à la consommation est rarement une bonne idée. Pourtant, c’est aujourd’hui devenu normal de faire appel à lui dès que l’on n’a pas l’argent pour acheter quelque chose. Dans cet article, je vous explique pourquoi vous devez le fuir le plus possible.

Petite histoire du crédit à la consommation

Le prémisse du crédit à la consommation est apparu dans les années 1920 avec le développement de l’industrie automobile. En effet, il était initialement prévu pour permettre de financer des achats importants. C’est après la seconde guerre mondiale que le véritable crédit à la consommation est inventé.

En effet, après plusieurs années de privation, les français avaient un besoin important de s’équiper. Ainsi, au milieu des années 1950, les pouvoirs publics mettent en place le crédit à la consommation. Cela permet à de nombreux français de s’équiper en électroménager (réfrigérateur, cuisinière, etc) et, ainsi, d’accéder à un véritable niveau de confort. À la fin des années 1960, une automobile sur deux et un téléviseur sur deux sont achetés à crédit.

Durant plusieurs décennies, le crédit à la consommation connaît un essor important et pas toujours contrôlé. Ainsi, en 1989, les pouvoirs publics créent les commissions de surendettement. De nos jours, la souscription d’un crédit est toujours accompagnée de plusieurs messages d’information pour avertir la personne qui souscrit des risques qu’elle encourt.

Le crédit à la consommation de nos jours

Depuis quelques années, l’usage du crédit à la consommation se fait à tort et à travers. Étant donné que beaucoup de prêts sont accessibles facilement et sans devoir justifier de l’usage qui va en être fait, de nombreuses personnes se retrouvent à souscrire plusieurs prêts. Elles se mettent dans une situation périlleuse, d’autant plus que souvent ces crédits sont contractés pour tout et n’importe quoi.

Ainsi, de nos jours, il n’est pas rare de voir des personnes souscrire un crédit à la consommation pour payer des vacances, une nouvelle télévision ou faire les soldes. Le problème, c’est que nous sommes bombardés en permanence de messages du type “faites-vous plaisir maintenant et payez plus tard”. Nous avons l’impression d’avoir l’argent et que nous pourrons nous soucier de rembourser plus tard. Nous déconnectons ce que nous dépensons de ce que nous avons réellement, ce qui rend la dépense moins grave.

Pourtant, en dépensant aujourd’hui de l’argent que nous n’avons pas, nous hypothéquons notre futur. Nous achetons des choses que nous ne pourrions normalement pas nous permettre.

Le crédit à la consommation vous appauvrit

Le problème lorsque vous souscrivez un crédit à la consommation, c’est que vous vous appauvrissez deux fois plus rapidement !

Tout d’abord, vous allez acheter un bien de consommation de la vie courante. Ce bien va perdre de la valeur avec le temps et, dans le pire des cas, vous coûter de l’argent en plus pour vous en servir. C’est le cas d’une voiture, par exemple.

Deuxièmement, souscrire un crédit à la consommation va vous demander de payer des intérêts sur la somme empruntée. Cela veut dire que le bien que vous allez acheter va vous coûter plus cher que son prix initial !

Je trouve qu’un exemple parle plus que de la théorie. Si vous souhaitez acheter un nouvel ordinateur ou vous offrir des vacances à 1.500€ et emprunter cette somme sur 36 mois, cela ne vous coûtera “que” 55 euros par mois. Cependant, si nous regardons de plus près, nous voyons que le coût total est de 1.969,81€. Votre produit/service vous coûtera donc 469,81 euros de plus que son prix initial ! Sans parler du fait que vous allez trimballer cette dette pendant trois ans pour un plaisir éphémère et un objet qui ne vaudra plus grand chose une fois remboursé.

crédit à la consommation
En souscrivant un crédit à la consommation, vous allez payer votre bien ou service 31% plus cher que son prix initial !

La solution : faire un crédit “à l’envers”

C’est ce que faisaient nos grands-parents. Avant l’arrivée du crédit à la consommation, les gens avaient l’habitude d’épargner pour se payer quelque chose. C’est d’ailleurs ce que mon grand-père appelle le crédit “à l’envers”.

En fait, le principe est simple : si vous avez les moyens de rembourser tous les mois une mensualité de prêt, vous avez forcément les moyens de mettre la même somme de côté à la place. Alors oui, il va falloir mettre en place une discipline financière et accepter le fait de ne pas pouvoir acheter tout de suite l’objet ou les vacances de vos rêves. Vous allez peut-être même devoir ne pas partir en vacances pendant un an, pour mettre cette habitude en route. Mais dîtes-vous bien que le plus dur est de mettre cette habitude en route. Une fois que la pompe est amorcée, le reste suit.

Une récompense à deux niveaux

Adopter cette nouvelle façon de faire vous récompensera à deux niveaux :

  • La satisfaction de l’effort accompli. En adoptant une bonne discipline, vous allez reprendre le contrôle sur vos finances et vous allez voir votre épargne augmenter tous les mois. Psychologiquement, cela aura un impact énorme dont vous ne soupçonnez même pas l’effet. Au lieu de voir le fruit de votre travail partir tous les mois dans un remboursement de prêt, vous allez voir votre argent disponible augmenter. Vous pourrez alors vous offrir l’objet de vos désirs en toute bonne conscience et dans impacter vos finances futures.
  • Vous pourrez vous payer votre objet ou service plus rapidement qu’avec un crédit. En effet, nous avons vu que souscrire un crédit augmentait considérablement le coût. Cela signifie donc que vous mettez plus de temps à payer. En adoptant le crédit “à l’envers”, cela va vous coûter nettement moins cher qu’en souscrivant un crédit à la consommation.

Comment faire si vous n’avez pas le choix ?

Il arrive que certaines personnes pensent ne pas avoir d’autre choix que de souscrire un crédit à la consommation. C’est notamment le cas si vous avez besoin d’une voiture pour aller travailler et qu’il faut absolument remplacer la votre.

La règle, dans ce cas, ne change pas. Vous ne devez souscrire au crédit à la consommation qu’en cas de dernier recours, si vous n’avez vraiment pas d’argent de côté. Si c’est le cas, votre priorité devra être de vous constituer un fond de sécurité.

Si vous avez absolument besoin d’une voiture pour aller bosser, achetez-en une d’occasion, à petit prix, le temps que vos finances s’améliorent. Ce ne sera pas forcément une partie de plaisir, je vous l’accorde, mais c’est la règle à suivre si vous voulez vraiment avoir des finances saines. N’oubliez pas que vous êtes le seul responsable de vos finances. Ce n’est pas parce que le voisin a une voiture neuve ou part en vacances trois fois par an que vous devez absolument faire la même chose. Vous ne savez pas quels sont ses revenus et votre vie n’est pas la sienne. Faites les choses pour vous, par pour l’image que vous allez renvoyer.

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous aura permis de mieux comprendre pourquoi les crédits à la consommation sont une mauvaise habitude. N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires dans la zone ci-dessous. Vous êtes également libre de télécharger gratuitement mon livre pour avoir des finances au TOP en six étapes.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *